Slow fashion : le restaurateur de Pashminas

Si les pashminas sont des trésors qui se transmettent de génération en génération, il semble bien évident qu’ils ne seront pas jetés au moindre accroc. Ils sont alors confiés au restaurateur…

Une petite pièce au premier étage d’une maison de la vieille ville de Srinagar. Patience et doigts de fée sont à l’honneur pour un ouvrage d’une minutie infinie : le temps s’écoule différemment au Kashmir. Un exemple à suivre, à l’heure où l’Occident est obligé de conceptualiser la “slow fashion” pour parer aux excès de la société de consommation… ( Slow fashion et Pashminas feront l’objet d’un prochain article 😉 )

le restaurateur de pashmina à srinagar : slow fashion

C’est un châle richement brodé. Il a demandé plus d’un an de travail et le délicat pashmina écru naturel de la bordure a été déchiré. Les fils de pashm sont alors récupérés et patiemment ré-inserrés dans la trame pour reproduire le motif de l’armure du tissage.

réparer un pashmina en cachemirerepriser un pashmina repriser un pashmina déchiré

Mais ce n’est rien au regard de l’ouvrage qui l’attend : un shahtoosh ancien qui a bien souffert des outrages du temps… 😱

shahtoosh ancien trouévrai shahtoosh ancien très abimé

Laisser un commentaire