Acheter son pashmina sur internet : Attention aux arnaques !

La semaine dernière une cliente vient me voir, elle souhaite découvrir la collection de pashminas brodés modèles uniques. Très vite elle m’avoue avoir commandé une étole brodée sur un site concurrent : elle l’a reçue la veille, elle l’a payée 300€, et elle est très déçue du produit…

Nous regardons le site. Le verdict tombe assez vite : très probablement de la laine de mouton vendu pour du pashmina. Pas la même qualité, pas la même valeur… Et un grand classique des vendeurs kashmiri : amalgamer kashmiri wool (= laine d’agneau du Kashmir) et cashmere wool (= duvet de chèvre cachemire)

Alors ? Acheter un véritable pashmina sur internet relève-t-il de la mission impossible ?

Mais non. Grâce à ces quelques règles simples, vous allez désormais être à même de déjouer les arnaques des vendeurs peu scrupuleux.

 

1- Faire preuve de bon sens

Lorsque c’est trop beau pour être vrai, c’est généralement… faux.

Se méfier donc des prix trop compétitifs. Un pashmina est tissé à la main au Cachemire, à partir du duvet de cachemire artisanal du Ladakh récolté en peignant manuellement les chèvres. Tout ceci à un coût, à fortiori si le modèle est brodé.

La fabrication artisanale d’un véritable pashmina en vidéo, c’est ici

Le site incriminé vendait ses “pashminas” brodés au même prix que les modèles unis : c’est tout simplement impossible. Le brodeur a été rémunéré pour son travail, en toute logique le coût sera supérieur.

 

2 – Pister l’amateurisme : lire les explications et exercer son esprit critique

Comme ce site qui explique qu’il existe plusieurs tissages 1 pli, 2 pli, 4 pli, plus ou moins serrés pour un résultat plus ou moins dense et lourd. 1 pli est la traduction très très approximative de 1 ply qui signifie en fait… 1 fil de cachemire. On tisse 1, 2 ou 4 fils de cachemire pour un résultat plus ou moins épais. La méprise est mignonne mais insinue quelques doutes sur le professionnalisme du vendeur…

 

3- Relever les mensonges et en tirer les conséquences

Il est impossible de toucher avec les yeux, donc forcément difficile de juger la qualité d’un pashmina sur la foi d’une simple photo. Pourtant certains faux pashminas se repèrent à l’oeil :

Le tissage jacquard par exemple.

 

Pashmina jacquard TOUJOURS tissé machine

Il est obligatoirement tissé à la machine. Ce n’est donc pas un véritable pashmina, juste une étole industrielle en cachemire, beaucoup moins chère à produire. Et facile à repérer. Que penser d’un site qui vend de tels modèles pour de véritables pashminas faits main ? Il ment sur ce point, donc probablement aussi sur d’autres, de quoi jeter un doute sur l’honnêteté d’un tel vendeur…

 

Véritable tissage kani, des mois de travail à la main pour un prix à la hauteur des efforts fournis.

De la même façon un véritable tissage kani est réalisé à la main et exige des mois de travail pour un prix à la hauteur des efforts fournis par le maître tisserand, environ 2000€. Soit 10 fois plus qu’une imitation faite machine…

 

4 – Exercer son droit de rétractation de 14 jours.

Vous avez un délai légal de 14 jours pour renvoyer tout produit qui ne vous satisferait pas. Alors n’hésitez pas à exercer votre droit de rétractation, et surtout avant d’acheter vérifiez  bien que toutes les mentions légales et les conditions de ventes figurent sur le site. 

Bon shopping !

Les secrets de fabrication de votre pashmina : la vidéo

Un processus 100% artisanal, les mêmes gestes précis depuis des siècles : voici enfin les secrets de fabrication de votre pashmina.

 

 

Le duvet de cachemire du Ladakh est d’abord filé à l’aide d’un rouet puis tissé à la main sur un métier de bois. Le châle ainsi obtenu sera alors teint de manière artisanale et pourra être agrémenté de broderies. Pour ce faire le motif est imprimé à l’aide d’un tampon en bois puis brodé de fils de soie, un travail minutieux qui peut durer des semaines voire des années.

A Srinagar au Cachemire, plus que de l’artisanat, la fabrication d’un pashmina est un art.