Carnet de voyage #3 SRINAGAR : J’ai inventé le métier de mes rêves, acheteuse de pashminas brodés…

Il n’est rien de plus apaisant, que de regarder, confortablement installé sur le ponton de son houseboat, les shikaras glisser paisiblement sur le Dal lake…

Mais l’heure n’est pas à la contemplation, le programme à Srinagar est chargé…

 
ÉTAPE 1 = LE TISSERAND

Tout d’abord je dois voir Feroz, notre tisserand, pour lancer la production de nouveaux modèles rayés. Tout est soigneusement examiné. Quelle couleur monter sur le métier, quelle largeur, quel motif…

Les centimètres sont convertis en pouces et les couleurs en numéros selon la charte normalisée puis tout est soigneusement consigné en kashmiri sur le petit cahier de commandes. Rendez-vous dans 2 mois pour voir le résultat…
IMG_9768

 

ÉTAPE 2 = LA CHASSE AUX PASHMINAS BRODÉS PIÈCE UNIQUE

Ensuite vient mon moment préféré, la sélection des pashminas brodés, les nouveaux trésors qui viendront enrichir la collection de Princesse Moghole. Certains nécessitent plusieurs mois voire deux années de travail…

Les merveilles se succèdent sous mes yeux et je suis malheureusement obligée d’écarter ceux qui me paraissent trop chers. Je ne négocie jamais les prix, les artisans fixent eux-même le leur en fonction du travail réalisé, ce que je respecte complètement. Je fonctionne au coup de coeur, en me demandant qui sera l’heureuse destinataire de tant de travail et de savoir-faire. Mes yeux retombent sur une pièce que j’avais déjà remarquée l’année précédente, un châle bleu vert turquoise brodé d’une fine bordure or, un travail d’une finesse exceptionnelle. En entendant son prix je suis tentée de l’écarter une fois de plus, mais lorsque j’apprends l’histoire de ce châle je décide de la prendre quand même. Il ne mérite pas de rester dans la pile des rejetés. Il faut savoir que certains pashminas brodés resteront en stock des années, jusqu’à trouver leur propriétaire. Pas de soldes sur les pashminas brodés, la patience appelle la patience. Ce sont des trésors qui se méritent et le fruit de tant d’heures de travail ne sera jamais bradé par les kashmiri, mais précieusement gardé comme un capital. Une fois vendu il sera transmis de génération en génération.
IMG_9808
IMG_9824

 

ÉTAPE 3 = LE MAITRE BRODEUR

J’avais rencontré Bachir il y a deux mois lorsque je cherchais un maitre brodeur pour lancer nos modèles exclusifs. Il fait partie des grands brodeurs, capables de tout broder même les pashminas les plus fins. Il termine d’ailleurs actuellement une « masterpiece » qui lui a demandé 2 ans de travail et est déjà vendue : sur le marché européen elle se négocierait dans les 7000€ ! J’avais d’ailleurs eu la surprise de découvrir qu’il était l’auteur de certaines pièces que j’avais acquises…

Pour le moment les modèles sont assez sobres : 3 designs, déclinés chacun sur 5 ou 6 pashminas de coloris différents. Le motif est tout d’abord block-printé sur le pashmina puis vient le moment du choix de la couleur des fils qui seront brodés : chacun donne son avis ! La commande est posée en haut de la pile. Il n’y a plus qu’à attendre le résultat… d’ici 2 ou 3 mois !
IMG_9980
IMG_0070

En attendant, les nouveaux pashminas brodés pièce unique devraient être disponibles sur le site vers la mi-août. Si vous souhaitez être prévenus dès la mise en ligne, n’hésitez pas à nous contacter

Laisser un commentaire